Pakistan. Les marxistes en action contre la violence religieuse

Le 16 février dernier, le Pakistan a subi une nouvelle attaque terroriste. Cette fois-ci, c’est un lieu de culte soufi de Sehwan, dans la province de Sindh qui a été visé. Au moins 88 personnes sont décédées et de très nombreuses autres ont été blessées. L’État islamique (Daesh) a revendiqué la responsabilité de cette attaque, la plus meurtrière au Pakistan depuis 2014. Ce n’est pas un hasard si ce groupe terroriste fondamentaliste s’en prend au soufisme, un mouvement qui promeut la tolérance et la paix. Le lieu de culte visé était d’ailleurs visité par des sunnites, des chiites, des hindous, des chrétiens et des sikhs.

Cette attaque a clairement démontré que toute la rhétorique du gouvernement et d’Al-Qaïda sur l’incapacité de Daesh d’intervenir au Pakistan n’était que grossière propagande. L’armée pakistanaise a riposté avec une opération anti-terroriste et a déclaré qu’au moins 100 terroristes avaient été mis hors d’état de nuire (c’est-à-dire tués) en 24 heures. Curieusement, cette attaque particulièrement meurtrière n’a retenu que très peu d’attention de la part des médias occidentaux.

Les partisans du Comité pour une Internationale Ouvrière (CIO) au Pakistan ont immédiatement réagi avec des actions de protestation. A Mirpur Khas, également dans la province de Sindh, le Mouvement Socialiste a aidé à organiser une action de solidarité avec les victimes. Une manifestation a défilé dans la ville pour dénoncer l’extrémisme religieux et la violence en cours dans le pays. Les défenseurs des idées du socialisme sont à l’avant-garde de la lutte contre le fondamentalisme religieux, dont la vision du monde est diamétralement opposée à la nôtre. Nous luttons pour le progrès et les intérêts des travailleurs, les fondamentalistes veulent nous propulser dans la barbarie. Au Pakistan, les socialistes préconisent d’investir dans l’éducation, le logement et les services publics plutôt que de laisser la place aux écoles fondamentalistes sectaires. Il n’existe pas de moyen pour cela? Il y a pourtant suffisamment d’argent pour investir dans la défense et la guerre…

Sindh protest against religious extremism

Partager : Imprimer :