En septembre 2016, nous avions publié une brève déclaration faisant suite à une première réunion de nos deux organisations (disponible ici sur ce site). Cette réunion fut très fructueuse et a révélé qu’un large accord existait tant politiquement qu’en termes de méthodes de construction d’un parti révolutionnaire. Au cours de cette réunion, nous avons convenu d’amorcer un processus de dialogue politique et de débat ainsi que de collaboration pratique et d’échange de documents et de visites.

Déclaration commune du Comité exécutif international du Comité pour une Internationale Ouvrière et de celui d’Izquierda Revolucionaria

Depuis lors, la collaboration entre nos organisations a été régulière, étroite et intense. Des camarades du Secrétariat international du CIO et de nombreuses sections du CIO se sont rendus en Espagne au cours de ces derniers mois afin de participer à plusieurs réunions d’IR et d’assister au congrès du Syndicat des étudiants en novembre dernier.

Des représentants d’IR ont également participé à diverses réunions importantes tant du CIO que du Socialist Party (section du Comité pour une internationale Ouvrière en Angleterre et au Pays de Galles), dont l’événement «Socialism 2016» qui s’est tenu à Londres ou encore la réunion du Comité national du Socialist Party de janvier 2017. Des représentants d’IR ont également participé au Comité exécutif international du CIO de novembre 2016.

Cet échange et ces débats se poursuivront au cours de divers importants événements et réunions qui prendront place au cours de ces prochains mois, parmi lesquels l’École latino-américaine du CIO, le Comité central et le Congrès d’IR en Espagne et le congrès de la section mexicaine d’IR, entre autres .

Au Venezuela comme en Espagne, où le CIO et IR disposent tous deux de forces organisées, un processus très encourageant de collaboration pratique et de rapprochement politique est en cours.

Un important échange d’articles, de documents et de publications a également eu lieu. Des documents clés ont été traduits et publiés dans nos journaux respectifs, sur nos sites Web et dans les magazines théoriques tandis que les documents internes ont eux aussi été discutés et débattus.

Vers l’unité

Au regard de ce processus, nous pouvons conclure que cette expérience n’a fait que confirmer, élargir et renforcer l’accord politique, programmatique et méthodologique entre nos organisations. Cela est non seulement confirmé par nos positions politiques générales, mais aussi par nos approches concrètes et pratiques concernant tant le développement de la lutte de classe que la construction d’un parti révolutionnaire et d’une internationale au XXIe siècle.

Il est évident que les conditions existent pour poursuivre beaucoup plus loin notre collaboration. Nous estimons que l’accord de principe entre nos organisations signifie qu’il existe une base pour adopter des mesures concrètes en vue de l’unification de nos forces.

En conséquence de quoi les Comités exécutifs internationaux du CIO et d’IR s’accordent sur les points suivants :

  1. Discuter cette déclaration dans les structures démocratiques et les corps dirigeants du CIO et d’IR pour qu’elle y soit approuvée.
  2. Élaborer un document programmatique concernant notre unification et le publier aux environs d’avril/mai 2017. Ce document sera débattu dans toutes les structures démocratiques et les corps dirigeants du CIO et d’IR pour qu’il y soit approuvé.
  3. Tenir une conférence d’unification en 2017.

Une séparation douloureuse entre nos deux organisations a eu lieu il y a de cela 25 ans, dans un contextes de défis et de revers majeurs pour la gauche marxiste révolutionnaire à travers le monde. Nous sommes toutefois restés fermes et sommes parvenus à maintenir nos forces et à contribuer à la lutte de classe, même si nous avons suivi des chemins distincts. L’ouverture de cette nouvelle période de crise structurelle du capitalisme et d’énormes opportunités pour les marxistes révolutionnaires a servi à rapprocher nos chemins.

2017 – l’année du centenaire de la révolution immortelle russe – peut aussi représenter une année décisive pour nos organisations. Notre unification sur une base de principe nous renforcera politiquement de même que dans notre capacité à construire une internationale marxiste visant à armer la classe ouvrière de la direction révolutionnaire qu’elle mérite. Elle peut aussi constituer un exemple inspirant pour l’ensemble de la gauche, du mouvement ouvrier et de tous les révolutionnaires.

Nous lançons un appel commun au dialogue et au débat envers les travailleurs, les jeunes et les révolutionnaires du monde entier afin de trouver la plus grande collaboration et unité possible sur base du marxisme révolutionnaire.