Hong Kong. Les bureaux de Socialist Action cambriolés

Une motivation politique n’est pas à exclure

Ce mardi 6 décembre, les bureaux de Socialist Action et de l’organisation du CIO en Chine, chinaworker.info, situés à Mong Kok (Hong Kong) ont été victimes d’une effraction.

Par des correspondants de Socialist Action, section du Comité pour une Internationale Ouvrière (CIO) à Honk Kong.

Les ordinateurs ont été volés de même que de l’argent, pour une valeur de plus de 50.000 HK $ (soit environ 6.000 euros). Les voleurs sont entrés en brisant une porte, un crime extrêmement rare dans ce quartier où vivent en majorité des familles très pauvres dans de petites unités subdivisées. Le crime a eu lieu en pleine journée alors que les locaux, qui servent également de logement, étaient exceptionnellement vides. Les voleurs ont également renversés diverses caisses et piles de documents avant d’inonder le sol.

« Nous pensons qu’il ne s’agit pas seulement d’un vol criminel, mais peut-être bien de quelque chose de plus sinistre encore », a déclaré Sally Tang Mei-ching, présidente de Socialist Action à Hong Kong. « Nous ne pouvons pas exclure que ce soit une attaque politique – l’activité clandestine des forces de sécurité chinoises a augmenté cette année à Hong Kong. Nous avons perdu plusieurs dossiers dont d’importantes archives politiques de nos articles et publications. Ceux-ci ont été endommagés lorsque les cambrioleurs ont ouvert tous les robinets afin de délibérément provoquer l’inondation des lieux avant de partir. »

Sally Tang Mei-ching, présidente de Socialist Action à Hong Kong

« Il semble très probable qu’il s’agisse d’une attaque motivée par des mobiles politiques, peut-être perpétrée par les forces de sécurité de Chine continentale ou commanditées par elles. Pourquoi les voleurs ont-ils emporté tous les ordinateurs qui sont ensemble assez lourds à transporter alors qu’ils ne valent pas beaucoup s’ils sont revendus? Un ordinateur était vraiment daté, mais il a tout de même été dérobé. Il ne pouvait avoir de valeur que si l’on voulait vérifier les informations qu’il stockait. L’acte d’inondation est également très suspect – il ne semble pas être le fait de criminels ordinaires seulement motivés par l’argent. Il semble que les cambrioleurs aient voulu nous faire autant de dégâts que possible », explique Sally Tang Mei-ching.

L’endroit est utilisé par les camarades de Socialist Action, mais aussi à l’occasion par des dissidents de Chine continentale. Il est également utilisé comme salle de réunion et centre de ressources pour des activistes réfugiés. Le CIO est une organisation juridique à Hong Kong (Socialist Action) mais elle est interdite en Chine continentale puisqu’elle appelle au renversement de la dictature. Ses membres sont donc victimes de persécutions et d’arrestations. La répression a nettement augmenté en 2016.

Mong Kok est un quartier populaire de Hong Kong et le bâtiment est très vieux. Les voisins affirment qu’il n’y a pas eu de cambriolage dans cette maison depuis vingt ans.

«Les compagnies d’assurance ont refusé de nous assurer parce que le bâtiment est très vieux, les biens et l’argent volés n’étaient donc pas assurés», explique Sally Tang Mei-ching. «Certains ordinateurs appartenaient aux bénévoles qui contribuent à la production de notre magazine et de notre site Web.»
Un appel financier a été lancé par crowd-funding intitulé «Defend Hong Kong and China Socialists». Il nous faut réunir au moins 6,500 dollars américains (environ 6.100 euros) pour récupérer les pertes liées à cette effraction. Le remplacement des ordinateurs et des équipements électroniques représente à lui seul au moins 3.900 dollars. D’autres mesures sont nécessaires telles qu’installer des portes et des serrures plus puissantes ainsi que mettre à niveau les caméras de sécurité. Les dégâts causés par les inondations s’élèvent également à plusieurs milliers de dollars.

«Nous voulons que nos bureaux soient à nouveau fonctionnels le plus rapidement possible», explique Sally. «C’est très important pour la lutte contre le gouvernement non démocratique de Hong Kong, qui est entré dans une phase critique avec l’instauration d’une large purge visant à disqualifier des législateurs élus, parmi lesquels l’élu de gauche ‘Long Hair’ Leung Kwok-hung. Nous devons également réagir face aux nouvelles mesures répressives du régime chinois. Nous ne voulons pas perdre de temps, mais malheureusement, nous ne pouvons actuellement même pas payer notre loyer.

Nous lançons donc un appel aux donations de la part de socialistes, de militants de la démocratie et de sympathisants à Hong Kong, en Chine et à l’étranger. Envoyez votre don à travers notre page ‘Defend Hong Kong and China Socialists’.

Socialist Action

Socialist Action a été fondée à Hong Kong en 2010. L’organisation lutte pour la démocratie immédiate et complète à Hong Kong et en Chine ainsi que pour une alternative socialiste contre le règne antidémocratique des magnats capitalistes. Socialist Action est une force active dans la lutte contre le racisme et le sexisme, pour les droits des travailleurs et des personnes âgées ainsi que contre le traitement inhumain des réfugiés par le gouvernement de Hong Kong.

Partager : Imprimer :