Manifestation européenne contre Erdogan et le régime de l'AKP dans l'Etat turc

bruxelles_kurdes_01

Des milliers de personnes sont venues aujourd’hui à Bruxelles à partir de divers pays d’Europe dans le but de participer à une manifestation européenne appelée par HDP (Parti Démocratique des Peuples, pro-kurde). Cette mobilisation fait suite à l’arrestation de plusieurs dirigeants du HDP dans l’Etat turc tandis que la répression continue de s’abattre sur les organisations de défense des droits humains, sur les journalistes et la presse, etc. et que plusieurs villes et villages du Kurdistan sont occupés par l’armée turque.

Comme l’expliquent nos camarades turcs et kurdes de Sosyalist Alternatif : « Le HDP est dans la ligne de mire car il s’agit de la principale force d’opposition du pays qui ne s’est pas alignée sur le soi-disant ‘‘consensus national’’ qui a fait suite à la tentative de coup d’Etat militaire du 15 juillet dernier. Le HDP est perçu par Erdogan comme le principal obstacle politique sur la voie de la sécurisation des conditions nécessaires à l’instauration d’une dictature présidentielle. Après la tentative de coup d’État de cet été, un important contre-coup a eu lieu. Les attaques contre les droits démocratiques se sont intensifiées. Toutes les authentiques voix d’opposition sont ciblées : des universitaires, des journalistes et des militants politiques ont été arrêtés, des milliers de fonctionnaires ont perdu leur emploi et des médias critiques ont été arbitrairement fermés. (…) Parallèlement, la guerre prend de nouvelles proportions pour améliorer le prestige et les ambitions régionales d’Erdogan. Cela augmente le risque d’effusions de sang et d’insécurité pour tous les habitants de la Turquie, du Kurdistan et de la région en général. »

Cette manifestation était soutenue par diverses organisations kurdes mais aussi par le PSL qui y a distribué la déclaration de Sosyalist Alternatif en français, néerlandais, allemand et anglais. La très faible présence de la gauche belge (Vrede, Solidarity for all et le Comité Rojava en plus du PSL) dans ce mouvement laisse hélas plus d’espace pour une organisation telle que la N-VA. Plusieurs de ses représentants figuraient dans le cortège. Le « soutien » de la N-VA pour cette mobilisation contre la répression que subit la gauche en Turquie signifie-t-il que ce parti de droite populiste changera d’approche vis-à-vis des grévistes en Belgique ? Ou De Wever et ses amis continueront-ils d’envoyer la police forcer les piquets de grève à Anvers ou ailleurs ? Rappelons d’autre part que la N-VA soutient totalement l’accord conclu entre l’Union européenne et le régime turc concernant les réfugiés.

Il semble que la N-VA n’ait participé à cette manifestation que pour des raisons qui lui sont propres, comme le mécontentement de sa base nationaliste flamande au sujet des accords avec Erdogan. Mais la politique gouvernementale de la N-VA reste bel et bien de soutenir ce type d’accords. Les protestations de ce parti se limitent aux belles paroles. Il n’en a d’ailleurs pas été autrement concernant l’attitude de la N-VA vis-à-vis de la Palestine. Ceux qui luttent pour un avenir débarrassé de l’oppression sociale ou nationale ne trouveront pas d’allié chez la droite réactionnaire. Plus que jamais, ce qui est nécessaire, c’est l’unité et la solidarité des travailleurs et de la jeunesse contre la répression, la terreur et la guerre.

  • Libération immédiate de tous les dirigeants et élus du HDP
  • Restitution de leurs postes aux maires destitués démocratiquement élus
  • Fin de l’état d’urgence et de toutes les persécutions contre les voix dissidentes
  • Droits démocratiques pleins et entiers, parmi lesquels celui de s’organiser et de protester
  • Liberté d’expression et de presse
  • Non aux guerres et aux occupations, que les soldats reviennent chez eux
  • Pour des actions de protestation unitaires en Turquie et internationalement, comme point de départ d’une riposte contre le règne d’Erdogan
  • A bas Erdogan et le régime capitaliste de l’AKP

Photos: Emily

Manifestation européenne contre Erdogan (1)

Photos : Nico

Partager : Imprimer :