Ostende. 7 ans d’attente pour un logement social!

Ostende

Une enquête sur le profil du locataire" moyen" d’une chambre à Ostende vient de paraître. On a pu identifier 96 immeubles avec quelque 500 chambres. Il est frappant de constater que les locataires de chambre sont principalement des personnes isolées dont beaucoup vivent d’une allocation de remplacement et qui ont besoin d’accompagnement sous une forme ou une autre. Le loyer moyen est de 240 euros. Les chambres trouvent très vite preneur parce que c’est le seul type de logement abordable pour une grande catégorie d’Ostendais. La superficie des chambres moins de 12 m² laisse à désirer et est même en deçà du "confort" des résidences permanentes dans les campings. Le locataire de chambre manque d’intimité, n’a pas de sonnette individuelle, n’a le plus souvent pas d’accès individuel à sa chambre. Les parois des chambres sont trop minces et donc peu isolantes, les locataires doivent garder leurs déchets dans la chambre,… Il n’y a généralement qu’une toilette et une douche pour 10 personnes, ce qui entraîne naturellement les tensions qu’on imagine. Il y a même des propriétaires qui trouvent que "leurs" locataires n’ont qu’à aller se laver dans les bains publics.

Le locataire d’un studio, qui est chômeur de longue durée, nous a raconté comment il a cherché un logement pendant des années. Il en a finalement trouvé un, mais il ne pouvait pas planter de clous dans le mur. Son propriétaire lui a interdit d’y mettre une affiche électorale pour la liste LSP! Il a sa propre douche et un petit coin cuisine. "La seule chose que je dois partager avec les autres locataires, c’est la toilette au fond du couloir. Mais je ne peux pas me plaindre ou manifester mon mécontentement sous peine de me retrouver de nouveau à la rue et de renouer avec la vie de misère que j’avais avant".

Partager : Imprimer :