Blokbuster proteste auprès de la ville de Maastricht

Dimanche dernier s’est tenue une manifestation antifasciste à Maastricht à laquelle a participé une délégation de Blokbuster, notre campagne antifasciste flamande. Blokbuster a écrit une lettre de protestation à la ville de Maastricht car, sur décision du bourgmestre, environ 300 antifascistes ont été détenus pendant des heures, sans aucun droit et sans que la moindre procédure n’ait été entamée. Pendant que les anti-racistes étaient encerclés par la police, l’extrême-droite a pu défilé dans la ville.

Lettre de Blokbuster et quelques photos de la manifestation


Monsieur,

Dimanche dernier, nous avons été détenus avec un grand groupe d’anti-racistes dans votre ville, sans aucune justification, et nous voulons réagir. Nous avons été enfermés pendant des heures sans une seule information dans un petit bout d’une place sur les rives de la Meuse.

Photo de Voorpost-Nederland en 2005. Le caractère néonazi de ce groupuscule est difficile à nier…

La ville Maastricht est entre autres connue pour son rôle européen. Nous savons déjà que la libre circulation des services est utilisée pour miner nos salaires et que la libre circulation des personnes ne vaut pas pour les sans-papiers. Mais, apparemment, la libre circulation des personnes ne s’applique pas non plus dans la ville de Maastricht elle-même.

Nous trouvons aussi assez hypocrite que les autorités occidentales critiquent les pays qui ne respectent pas les droits démocratiques et arrêtent des gens sans raison alors qu’elles font la même chose. Aucune procédure administrative n’a été entamée contre les militants bloqués contre leur gré durant des heures sans aucune disposition de base (hygiène, boissons, nourriture,…). Selon les agents qui nous détenus, cette décision est venue de vous.

Nous protestons contre les mesures de cette sorte qui évoquent plutôt Guantanamo Bay qu’un Etat de droit démocratique. Les agents qui nous ont détenus nous ont affirmé que nous n’étions pas arrêtés. Nous n’avons toutefois pas disposé de notre liberté d’aller et de nous trouver où nous voulons. Apparemment, il existe à Maastricht quelque chose comme des gens "un peu arrêté" : effectivement en détention, mais que cela ne s’appelle une arrestation.

Dit is een inbreuk op het democratisch recht om te manifesteren en dient enkel om betogers te intimideren en potentiële betogers af te schrikken. Wij zullen er niet aan twijfelen om dit optreden van uwentwege voor een breder publiek aan te klagen. Cela constitue une violation du droit démocratique de manifester. Cette mesure a pour but d’intimider et d’effrayer les manifestants et les potentiels futurs manifestants. Nous n’allons pas hésiter à dénoncer publiquement ces pratiques.

Bien à vous,

Geert Cool, au nom de Blokbuster


Quelques photos

Partager :
Imprimer :

Soutenez-nous : placez
votre message dans
notre édition de mai !

Première page de Lutte Socialiste

Votre message dans notre édition de mai