A La Poste moderne … des conditions de travail du 19ème siècle

Enfin, les dirigeants syndicaux reconnaissent que la coupe est pleine ! La libéralisation imposée par l’Europe n’est pas devenue une modernisation, mais un retour au 19ème siècle. Nous avons déjà perdu 8.000 des 40.000 postes de travail, soit 1 sur 5. Des centaines de bureaux sont fermés. La charge de travail est devenue inhumaine. Au lieu de préparer La Poste au futur, les actionnaires danois ont pris la fuite avec nos efforts. Chers dirigeants syndicaux, nous ne voulons pas laisser échapper un peu de vapeur; nous voulons par contre un plan d’action pour sauver une poste moderne, donc entièrement publique, et avec des conditions de travail humaines!

Model 9, bulletin d’information et d’action de travailleurs de La Poste qui sympathisent avec les idées du PSL

Version PDF de ce Model 9

Il y a des années, Modèle 9 avait averti du fait que la libéralisation allait se faire aux dépens de l’emploi et d’un rythme de travail inhumain. Modèle 9 est le journal d’action du personnel de La Poste adhérant ou sympathisant avec le Parti Socialiste de Lutte (PSL, ex-MAS). La majorité des postiers était d’accord avec nous, mais pensaient qu’après coup, ce serait supportable. Les dirigeants syndicaux espéraient pouvoir éviter le pire. Après trois générations de Géoroute, de fermeture de bureaux, de réorganisation, de cleaning, de Poststation etc. il est clair que ce n’est pas supportable. Si la coupe est pleine, c’est parce que les conditions de travail sont devenus insupportables.

“Cette libéralisation se fera quand-même”, nous a-t-on dit. Il fallait “moderniser”, ne pas “s’accrocher de façon conservatrice aux acquis du passé”. Les journalistes, les politiciens et les patrons se répétaient sans arrêt. Et nous avions fait grève pour limiter les dégâts. Nous devions le faire les mains menottées, bureau après bureau, au lieu de le faire tous ensemble. Combien d’entre nous sont encore nommés? Nous avons concédé le travail en intérim, des contrats hebdomadaires, signés à la fin de la prestation. Maintenant ils veulent nous remplacer par des livreurs de poste à 500 € le mois.

Nos dirigeants syndicaux ont raison, lorsqu’ils disent que « la coupe est pleine ». Mais ce ne sont pas seulement l’augmentation de la charge de travail aux guichets, l’outsourcing et la libéralisation « sauvage » à laquelle nous nous opposons. On nous a vendu jadis la libéralisation puisque des clauses sociales étaient prévues. Il faut malheureusement constater que la libéralisation, “sauvage” ou pas, mine non seulement les conditions de travail, mais menace la Poste elle-même. Maintenant que les actionnaires danois se sont enfuis avec la recette, La Poste est pour moitié aux mains d’un fonds d’investissement obscur qui demain, lorsque ce sera plus rentable ailleurs, pourra carrément retirer la prise. La libéralisation n’est pas moins risquée pour La Poste qu’elle ne l’était pour les banques!

Le Parti Socialiste de Lutte présentera des listes lors du scrutin tant pour l’Europe que pour les Régions. Nous défendons les services publics et l’abolition des directives européennes de libéralisation…


MODELE 9 SOUTIENT LES REVENDICATIONS SYNDICALES:

  • Une poste de qualité avec une vision pour l’avenir.
  • Un vrai statut « facteurs distributeurs » pour l’avenir.
  • Une poste en bonne santé et à nouveau au service de la population.
  • Des emplois décents et une rémunération honnête.
  • La compensation totale de la perte de revenus.

Pour Modèle 9 ceci ne peut se faire dans le cadre d’une poste libéralisée, qu’il s’agisse d’une libéralisation « sauvage » ou « domestiquée ».

  • Un retour à une juste proportionnalité entre les rétributions du top management et les salaires les plus bas.
  • Un engagement politique qui respecte à nouveau les travailleurs afin qu’ils ne soient pas poussés vers la mendicité.

La Poste doit redevenir un service public. Des managers excessivement rémunérés ne nous ont rien apportés. Une politique qui respecte les travailleurs en est une qui casse avec le libéralisation et annule les accords sur le niveau Européen concernant la libéralisation de la poste! Qu’attendent nos syndicats à revendiquer cela de nos politiciens ?

Partager :
Imprimer :

Soutenez-nous : placez
votre message dans
notre édition de mai !

Première page de Lutte Socialiste

Votre message dans notre édition de mai