Le massacre à Gaza vu du Liban

Comme dans le reste du monde, la colère est grande au Liban parmi les masses face à l’attaque brutale de l’Etat israélien contre Gaza. Beaucoup de gens occupent les rues en protestation et des manifestations prennent place tous les jours contre les massacres israéliens effectués contre les habitants de Gaza.

CIO-Liban

La plus grande manifestation était une protestation de masse organisée par le Hezbollah le 29 décembre, à l’appel de son secrétaire général, Hassan Nasrallah, lors d’un discours télévisé. Nasrallah a fait appel aux masses du monde arabe de descendre dans les rues en une action de masse continue.

Il a dit : « Vos idéologies et croyance vis-à-vis des USA importent peu tant que vous vous accommodez de l’agenda américano-israélien. Vous pouvez même être un musulman, un communiste, un marxiste, un léniniste, ou un maoïste, les USA vous accueilleraient tant que vous leur permettez d’effectuer leur programme. Même le Hamas serait bien accueilli aujourd’hui aux USA pour un accord si le Hamas accepte les politiques des USA et d’Israël. Cette guerre se déroule contre qui que ce soit qui résiste… Je fais appel aux peuples du monde arabe et musulman de prendre les rues pour faire pression sur leurs régimes et au président égyptien d’ouvrir les frontières de Rafah immédiatement ! »

Nasrallah n’a jamais expliqué ce qu’est l’agenda américano-israélien ou comment il peut être vaincu, mais il a mentionné le fait que les USA souffrent d’une récession économique et que le monde arabe a du pétrole et de l’eau et pourrait forcer les USA et Israël à stopper immédiatement les massacres.

Le Comité pour une Internationale Ouvrière au Liban a produit le tract ci-dessous en réponse à la conscience existante parmi les masses libanaises et arabes vis-à-vis de l’agenda américano-israélien d’un « nouveau Moyen-Orient » et du rôle des régimes arabes dans cette terreur d’Etat israélienne. La définition du « nouveau Moyen-Orient » a été employée par Rice quand elle a de façon flagrante défendu la guerre de 2006 d’Israël contre le Hezbollah au Liban. Ces attaques féroces avaient tué 1.200 civils et détruit des dizaines de milliers de maisons en 33 jours.


Un mouvement de masse pour stopper les massacres

Solidarité avec les masses palestiniennes

Des actions de masse contre le capitalisme

Dans un délai de moins de 48 heures, le raciste et brutal gouvernement israélien a effectué des massacres inconnus dans l’histoire récente. Avec plus de 300 tués et plus de 1.400 blessés, des chiffres qui augmentent, cette attaque a enflammé la rue arabe et fait pression sur les régimes arabes qui ont donné le feu vert à cette guerre brutale. Cette guerre est une des attaques organisées contre les gens de la région qui s’opposent aux politiques américano-israéliennes et qui sont contre les marionnettes-dirigeantes du monde arabe.

Il est plus nécessaire et urgent aujourd’hui que jamais pour les peuples du Moyen-Orient de s’organiser dans des luttes de masse démocratiques et révolutionnaires et dans des syndicats capables de construire des partis des travailleurs et des pauvres. La véritable autodétermination ne peut seulement être obtenue qu’en contestant les classes dirigeantes et le système capitaliste en commençant par les régimes arabes répressifs et corrompus qui servent l’intérêt de la classe capitaliste globale et qui tirent profit de l’appauvrissement et de l’exploitation de leurs propres masses. De tels mouvements sont capables d’unir la force effective de la société – la classe ouvrière – pour s’étendre dans la solidarité parmi les travailleurs et les pauvres à travers les pays de ce monde globalisé; un monde dominé par les multinationales avides qui veulent contrôler les richesses du Moyen-Orient, de l’énergie aux réserves d’eau.

N’importe quel futur Etat arabe sous la suprématie du néolibéralisme américain aura comme conséquence davantage d’appauvrissement et de répression comme on a pu le voir en Egypte, où environ 6 millions de personnes vivent sous le seuil de pauvreté (selon des estimations de l’ONU), ou avec les guerres et les sanctions en Palestine, en Irak, au Liban et en Syrie.

Le capitalisme du marché libre, qui apporte insécurité, destruction et inégalité croissante de par son exploitation des masses, ne peut être combattu que par un mouvement ouvrier de masse et par l’intermédiaire de comités démocratiquement élus par les masses avec le droit d’être armé pour défendre la terre et les services à la population face aux attaques militaires et économiques.

La seule manière de réaliser une véritable justice permanente pour les Palestiniens et pour les peuples de la région est de renverser le capitalisme et le féodalisme local et, par l’intermédiaire de la transformation socialiste de la société, de mettre les peuples avant les profits pour en finir avec la pauvreté et la guerre et mettre les richesses et les ressources aux mains de la majorité.

  • Résistance de masse pour la libération des Palestiniens et de tous les peuples de la région
  • Mouvement de masse des travailleurs et des pauvres contre le capitalisme
  • Pour un Moyen-Orient socialiste
Partager :
Imprimer :

Soutenez-nous : placez
votre message dans
notre édition de mai !

Première page de Lutte Socialiste

Votre message dans notre édition de mai