Incident du 28/06 dans le Guizhou – où en est-on ?

Le renvoi des dirigeants n’est que le début, nous voulons la vérité!

Cet article a été publié sur le site Chinaworker.info le 4 juillet 2008. Le 28 juin, 30,000 habitants de la ville de Wèng’an, province du Guizhou protestaient contre le gouvernement local et la police, après la mort de Li Shufen, une jeune fille de 17 ans.

chinaworker.org

Le point de vue officiel dans les médias a soudain changé : le secrétaire général du comité du parti communiste du comté de Wèng’an, le maire, le secrétaire général du comité politico-législatif, et le chef de la police du comté ont tous été renvoyés, mais quelle est la vérité derrière l’incident du 28/06?

Selon les informations fournies par nos correspondants la nuit dernière, au cours du dernier épisode de « Today Interview » (un programme sur une des chaînes de télévision nationales), des experts légaux ont été invités afin de discuter ouvertement de l’incident du 28/06 dans la ville de Wèng’an, dans le Guizhou. Un tel événement est une rareté en soi, de même que le titre du programme : « Pour défendre les droits des citoyens, il importe de suivre les procédures légales appropriées ».

Le ton des participants semblait plutôt modéré, et avait même des accents critiques envers les dirigeants de Wèng’an. Toujours selon nos correspondants, nous avons ici affaire à un cas de « 50 coups de planche pour chaque partie » (proverbe chinoise signifiant qu’autant la population que les dirigeants sont en tort). Mais il est clair que, si l’on est tout à coup arrivé à déclarer que « le gouvernement de la base local doit porter la responsabilité » au lieu de « les masses ignares ont été provoquées par une petite minorité de forces obscures », cela dénote une différence subtile mais fondamentale dans le point de vue des médias officiels.

Dès 10 heures hier soir, lorsque les sites internet et médias gouvernementaux déclaraient ouvertement que « le secrétaire général du comité politico-législatif du comté de Wèng’an et le chef de la police locale ont été démis de leurs fonctions et remplacés par de nouveaux responsables », on avait déjà constaté un virage à 90° dans l’opinion officielle, bien qu’on n’ait pas encore assisté ici à un demi-tour complet. Il est clair que les enquêtes officielles menées par les Gouvernements Centraux et Provinciaux, ont mené à la découverte de nombreuses infractions de la loi par les dirigeants locaux. Puisque les médias officiels appellent également à une poursuite des enquêtes concernant les agissements des principaux membres des comités du parti et du gouvernement local, ainsi que de leurs subordonnés, il semble bien que les problèmes dans la région ne soient pas juste le fait d’un ou deux hauts-gradés qui se seraient mal conduits.

Mais Chinaworker devrait ici mettre en avant le fait que ceci n’est que le début : nous demandons une véritable enquête, en profondeur, sur l’incident du 28/06, y compris concernent toutes les causes initiales, conséquences finales et autres affaires reliées à l’incident dans tous ses aspects. Les revendications énoncées par Chinworker depuis le 29 juillet ne seront pas modifiées d’un iota, et ce n’est pas maintenant que nous allons commencer à nous faire des illusions concernant le gouvernement, juste parce qu’ils ont viré quelques dirigeants sans même d’ailleurs donner la moindre explication aux habitants. Nous n’exigeons rien d’autre que la Vérité !


Liens:

Partager : Imprimer :