Résistance internationale contre le capitalisme!

Durant l’été, nous allons mener campagne pour préparer les actions de la prochaine année académique. Celles-ci seront principalement consacrées à la lutte pour les droits des femmes, pour la sauvegarde de notre environnement et contre le racisme.

Tract de Résistance Internationale

Participez à nos campagnes!

Alors que la science et la technique ont atteint des niveaux sans précédent, le fossé entre riches et pauvres n’a jamais été aussi immense. Quelques centaines de richissimes familles gagnent autant que la moitié de la population mondiale alors que l’anarchie du “libre” marché pousse le monde dans la crise. La spéculation sur les produits alimentaires a pour conséquence que les 2.5 milliards de personnes qui vivent avec moins de 2 dollars par jour sont aujourd’hui confrontés à la famine.

Les contradictions internes en Belgique n’ont également jamais été aussi importantes. Il y aurait aujourd’hui, selon une enquête de Télémoustique, quelques 3 millions de pauvres dans notre pays. Le pouvoir d’achat des travailleurs et de leurs familles est de plus en plus sous pression alors que les bénéfices vont de record en record et que les salaires des topmanagers se comptent en millions d’euros.

La semaine d’action du 9 au 12 juin pour plus de pouvoir d’achat organisée par les syndicats a été un énorme succès avec plus de 80.000 personnes présentes. C’est un pas en avant important dans la construction d’un rapport de force afin d’obtenir des augmentations des salaires et des allocations. Les travailleurs ont la force de faire vaciller les capitalistes. C’est pourquoi nous voulons orienter les jeunes vers le mouvement pour plus de pouvoir d’achat à l’automne afin renforcer les jeunes, ainsi que les travailleurs et leurs organisations.

Nous devons nous attaquer au système qui crée nos problèmes, le capitalisme. Le racisme et le sexisme servent à semer la division afin de maintenir l’exploitation de la majorité. La recherche effrénée de profits par une poignée de capitalistes est réalisée au détriment de nos conditions de vie et de notre environnement. Pour en finir, lutte avec nous pour une alternative socialiste où la production est orientée en fonction des besoins du plus grand nombre et pas en fonction des profits d’une minorité.

Des emplois, pas de racisme!

La majorité de la population est confrontée à un manque d’emplois décents, de logements, d’écoles, de services sociaux,… au vu du manque de moyens qui y sont accordés. Car les politiciens traditionnels mènent une politique antisociale centrée sur l’accumulation de profits exorbitants par un petit groupe de capitalistes.

La différence entre riches et pauvres ne cesse de s’amplifier. L’extrême-droite peut ainsi profiter d’un terreau fertile pour croître alors qu’elle réclame une politique antisociale encore plus dure.

Elle cherche à cacher les vrais profiteurs en dénoncant les immigrés comme responsables de la crise. Les néo-fascistes du Front National, de Nation ou du Vlaams Belang veulent casser la résistance des travailleurs et de leurs familles par la division.

Les antiracistes doivent s’organiser pour lutter contre l’activité des néo-facsistes et contre l’oppresion économique et sociale. Participe à notre campagne et prépare avec nous les actions: contre le congrès anti-Islam à Cologne en septembre et contre la manifestation du NSV (les étudiants du Vlaams Belang), le plus grand rassemblement antifasciste en Belgique.

20 septembre 2008: Action internationale à Cologne Contre le congrès anti-Islam!

Des groupes d’extrême-droite, dont le Vlaams Belang, veulent tenir un congrès international contre “l’islamisation”. C’est leur nouvelle manière d’écrire le racisme. L’extrême-droite, en faisant campagne contre l’islam, veut s’attaquer à l’ensemble des populations originaires de pays musulmans. Inscription pour le bus: 5 euros.

5 mars 2009: Manifestation anti-NSV à Louvain

Stop au sexisme!

Le sexisme n’a pas disparu. Il suffit de regarder comment Coca-cola, avec ses “infirmières” utilise le corps de la femme sur les festivals pour vendre ses produits. Ceci renforce le machisme. Nous n’avons rien à voir avec les réactionnaires qui s’oppose à la liberté sexuelle, mais nous sommes contre la transformation du corps de la femme en objet sexuel à des fins commerciales. Les femmes sont ainsi incitées à accepter des comportements sexuels ne correspondant pas à leur désir mais plutôt à celui des hommes. Des études montrent qu’entre la moitié et les trois quarts des jeunes femmes en Europe se sentent “souvent mal à l’aise“ à cause de remarques et d’attitudes à connotation sexuelle pouvant dans certains cas virer au harcèlement.

La lutte des femmes est toujours nécessaire. Elles ne gagnent encore que 70 % du salaire moyen des hommes. On retrouve une grande majorité de femme pour tous les boulots précaires, travail à temps partiel, chèques-service, intérims. Ces emplois à bas salaire et aux conditions de travail éprouvantes ne permettent pas une indépendance financière. Les femmes sont les premières victimes de la politique néolibérale et subissent de plein fouet la baisse du pouvoir d’achat et l’augmentation des coûts des services.

Le 8 mars dernier, nous avons organisé avec des femmes iraniennes et kurdes la première manifestation pour les droits des femmes depuis des années à l’occasion de la Journée Internationale des Femmes. Nous voulons refaire cette expérience le 8 mars prochain. Si tu veux t’opposer à cette situation, participe à notre campagne !

8 mars 2008: Action dans le cadre de la Journée Internationale des Femmes

Destroy the capitalism… before it destroys the planet!

Les conséquences du réchauffement climatique pour l’espèce humaine sont dramatiques: épidémies, sécheresse, réfugiés climatiques, catastrophes naturelles, disparition d’espèces,… Ceux qui dirigent la société – les patrons et leurs gouvernements – ne font rien pour dégager une véritable solution.

90% de la production d’énergie provient des ressources fossiles, la plus émettrice de CO2. Le gros des investissements vont vers de nouvelles centrales au charbon ou nucléaire et les énergies renouvelable sont délaissées. La priorité des capitalistes est et reste la course aux profits, et ce aux mépris de nos vies. Nous voulons voulons casser l’emprise du privé sur la recherche scientifique et mobiliser l’ensemble des forces productives vers le développement d’énergies propres et pour un accès garanti au confort énergétique pour tous.

On ne peut pas résoudre le problème environnemental comme consommateur vu que la pollution est déterminée par la petite minorité qui tient l’ensemble de la production entre ses mains. C’est pourquoi nous voulons avec notre campagne “Détruire le capitalisme… avant qu’il ne détruise la planète!” mobiliser autour de l’appel pour une manifestation à Bruxelles le 6 décembre prochain et organiser dans ce cadre des actions locales comme le festival à Anvers, le 25 octobre.


N’hésitez pas à nous contacter, n’hésitez pas à vous aussi participer à une ou plusieurs de ces campagnes. Info: 02/345.61.81 ou info@lsp-mas.be

> Version PDF


Liens:

Partager :
Imprimer :

Soutenez-nous : placez
votre message dans
notre édition de mai !

Première page de Lutte Socialiste

Votre message dans notre édition de mai