Joe Higgins appelle à une action de protestation à l’occasion de la réunion du Conseil Européen à Bruxelles ce jeudi

Joe Higgins appelle à une action de protestation à l’occasion de la réunion du Conseil Européen à Bruxelles ce jeudi

Déclaration de presse de Joe Higgins et du MAS

Ce jeudi, 19 juin, 16.00. A la fin de la Rue de la Loi, à l’entrée Parc du Cinquantenaire, dans le « zone free speech ». A proximité du bâtiment Justus Lipsius et du Centre de Presse Internationale.

Joe Higgins, un des militants les plus en vue de la campagne du ‘Non’ au Traité de Lisbonne et ex-député du Socialist Party d’Irlande (de 1998 à 2006) appelle à une action de protestation devant le Conseil Européen ce jeudi à Bruxelles. Il sera assisté par des socialistes de gauche belges du Mouvement pour une Alternative Socialiste / Linkse Socialistische Partij et des militants syndicaux qui soutiennent le droit de la population irlandaise à dire « non » à Lisbonne.

Le but de cette action de protestation est de dire aux chefs d’Etat de l’UE qu’en ce qui concerne le rejet du Traité de Lisbonne par le peuple irlandais, « Non » veut bien dire « Non ». Joe Higgins lancera aussi un appel aux militants syndicaux et aux travailleurs de toute l’Union Européenne pour qu’ils exigent de leurs gouvernements qu’ils cessent d’insulter le peuple irlandais et qu’ils respectent le résultat du référendum sur le Traité de Lisbonne.

Joe Higgins a déclaré aujourd’hui : « Au cours du débat au sujet du Traité de Lisbonne, nous avons soulevé des questions qui sont d’une importance vitale pour tous les travailleurs de l’UE. Nous avons souligné à quel point ce traité donnera une impulsion à la politique économique néolibérale et de droite de l’UE et accroîtra encore la pression pour privatiser les services publics. Nous avons mis en avant la nécessité de renforcer les droits des travailleurs et de résister à `la spirale vers le bas’ dans ce domaine.

« Il est clair comme de l’eau de roche que l’establishment de l’UE a l’intention de « travailler » la population irlandaise jusqu’à ce qu’elle change sa décision de rejeter ce traité. Il est tout aussi clair que nous ne pouvons pas faire confiance au gouvernement irlandais pour représenter les points de vue de la majorité de la population qui a rejeté Lisbonne. Nous lançons donc un appel aux travailleurs de l’UE pour qu’ils soutiennent leurs collègues en Irlande afin d’exiger que ce Traité ne soit pas imposé de manière malhonnête ni à eux-mêmes ni à l’Irlande. »


Liens:

Partager :
Imprimer :

Soutenez-nous : placez
votre message dans
notre édition de mai !

Première page de Lutte Socialiste

Votre message dans notre édition de mai