Irlande du Nord: Solidarité avec les délégués syndicaux licenciés!

Le syndicat “Unite” dans la honte

Des délégués syndicaux licenciés injustement réclament justice après avoir été trahis par leur direction syndicale. Solidarité!

Les délégués syndicaux de l’aéroport de Belfast Gordon McNeill, Madan Gupta et Chris Bowyer déclarent:

“Nous réclamons la justice de la part de la direction de notre syndicat, UNITE. Il y a six ans, nous avons fait grève pour une augmentation salariale de 50 pence par heure. Notre permanent, soutenu par la direction syndicale, s’est entendu avec notre employeur pour que 24 d’entre nous soient renvoyés. Notre syndicat nous a dit que nous n’avions rien contre la compagnie. Nous avons-nous-mêmes défendu nos droits, et gagné!”

"En conséquence, nous avons été laissés seuls avec les factures du procès. Nos maisons sont maintenant en danger car nous sommes confrontés à des dettes que nous ne pouvons pas payer. Nous avons eu à faire face à des menaces de mort paramilitaires nous et nos familles pour laisser tomber l’affaire !"

"Nous demandons que le syndicat paye nos factures et nous dédommage des difficultés que ses actions nous ont fait rencontrer."

"Au cours de ces 8 derniers mois, la direction de UNITE a promis à quatre reprises de payer les facture et a fait une offre de compensation, sans que cela n’ait encore eu de suite."

"Nous avons mené une grève de la faim et de la soif en avril, mais avons suspendu cette action après cinq jours parce que la direction syndicale avait de nouveau promis de payer nos factures et de nous donner la compensation pour le 30 avril."

"Mais ils ont ensuite renoncé. Aucune proposition n’a été faite. Les factures ne sont toujours pas payées."

"Au lieu de cela, ils exigent maintenant des conditions. La première est que nous publions une déclaration affirmant que le secrétaire général, Tony Woodley, et le secrétaire régional irlandais, Jimmy Kelly, ont agi « honorablement » dans ce conflit."

"Nous proposons au contraire qu’il y ait une enquête publique pour déterminer ce que la direction syndicale a fait durant ces six ans de conflit pour que les affiliés d’UNITE puissent juger par eux-mêmes."

"Nous faisons appel à chaque affilié d’UNITE, et à chaque syndicaliste, de nous soutenir pour que Tony Woodley et Jimmy Kelly tiennent leurs engagements."

"Soyons tous unis pour construire un syndicat fort, capable de nous défendre contre les attaques menées sur les services publics, les emplois, les salaires et les conditions de travail."


Signez la pétition!


Partager :
Imprimer :

Soutenez-nous : placez
votre message dans
notre édition de mai !

Première page de Lutte Socialiste

Votre message dans notre édition de mai