<![CDATA[Orlando_stop_homophobia_FR

Un rassemblement est organisé ce soir à Bruxelles, à la Bourse, en réaction à la tuerie d’Orlando. Voici ci-dessous le tract que va y distribué le PSL.

Tract en version PDF

Aujourd’hui, nous sommes tous en deuil face à l’horrible attaque perpétrée contre la communauté LGBTQI ce dimanche à Orlando, en Floride. Nous souhaitons exprimer notre solidarité aux victimes ainsi qu’à leurs proches. Le rassemblement de ce soir est un exemple de solidarité spontanée qui s’était déjà exprimé après les attentats de Bruxelles, lors des rassemblements à la Bourse. Cette même solidarité s’était alors opposée à la terreur et la haine, elle se manifeste aujourd’hui contre une terreur similaire, contre l’homophobie et la haine.

Il est malheureux de constater que ce type d’attaque arrive de plus en souvent, mais cette répétition n’est pas une coïncidence. Elle résulte des nombreuses frustrations, y compris concernant les inégalités, de l’exploitation et de la guerre. La question de la solidarité pour s’opposer à la politique de « diviser pour mieux régner » est sociétale, elle ne porte pas principalement sur le comportement individuel mais surtout sur des choix politiques.

Voici ce que Kshama Sawant, première socialiste combattive élue dans un conseil communal aux Etats Unis depuis des décennies, vient de déclarer en réaction à cet acte terrible :

« Nous avons tous été dévastés d’apprendre l’horrible attaque terroriste perpétrée contre la communauté LGBTQI (lesbiennes, gays, bisexuels, trans, queers et intersexués) à la discothèque Pulse à Orlando, en Floride. Nos pensées vont à toutes les personnes touchées, surtout les victimes et leurs proches.

Cet assassinat de masse n’a pas eu lieu dans un vide politique et social. En effet, nous n’avons même pas eu le temps de surmonter ce drame que la nouvelle a éclaté qu’un autre tueur de masse préparait une attaque à Los Angeles. Heureusement, son plan d’attaquer la Pride de L.A. a été découvert et stoppé à temps. Mais ce fanatisme et cette violence continueront à moins que nous les combattions par des mouvements de masse unitaires.

Nous condamnons cette attaque terroriste monstrueuse, apparemment commise par un homme se réclamant de l’Etat Islamique. Il faut absolument nous montrer solidaires de nos sœurs et frères LGBTQI. Il nous faut également riposter contre le fanatisme et l’islamophobie. Nous devons nous organiser, mobiliser et résister à la violence, aux discours de haine et aux nombreuses formes d’oppression imposées aux personnes LGBTQI et aux différentes minorités sous le capitalisme.

Beaucoup d’entre nous sont à la recherche d’un espace de tranquillité pour se remettre de ces événements…. Plus tard ce mois-ci, le vendredi 24 juin, à 17 heures, la manifestation annuelle de la Trans Pride commencera à Seattle au parc Cal Anderson. La Trans Pride est une célébration, mais c’est aussi un acte politique de défi nécessaire et audacieux dans une société qui refuse toujours largement de permettre aux gens de se définir comme ils le souhaitent. J’y ai assisté chaque année, et je vous encourage à nous y rejoindre.

Nous devons construire la lutte pour un monde exempt de violence et d’intolérance, voilà pourquoi nous avons besoin de construire des mouvements de masse contre ce système d’exploitation et de division.»

La lutte contre les discriminations ne peut être garantie tant que nous n’aurons pas éradiqué la racine même de ces discriminations économiques et sociales : le capitalisme. Nous devons instaurer un système économique et social égalitaire, sans domination d’une classe sur une autre, basé sur une économie démocratiquement planifiée, où l’on n’oppose pas les travailleurs les uns aux autres, peu importe leur différences. Cette économie doit être sous contrôle démocratique des travailleurs et fonctionner selon les besoins réels de la population tout en respectant notre environnement. Une société socialiste répond à ces besoins. C’est la condition minimum pour envisager d’en finir une bonne fois pour toute avec l’homophobie, la lesbophobie, la transphobie, l’islamophobie, le fondamentalisme et toutes les discriminations.]]>