Allemagne: Des antifascistes bloquent la manifestation des néonazis

Des antifascistes bloquent la manifestation des néonazis.

Samedi dernier, une manifestation du groupe néonazi NPD s’est déroulée à Stolberg (près d’Aix-la-Chapelle). Le NPD avait mobilisé nationalement pour cette troisième action à Stolberg en quelques semaines de temps. A sa première manifestation, le NPD avait réussi à mobiliser quelques 800 participants et les antifascistes s’étaient retrouvés minoritaires. Mais, ce samedi, la mobilisation antifasciste a été bien plus forte.

Geert Cool

Les antifascistes bloquent le passage des néonazis (à l’avant plan de la photo)

Le MAS/LSP a également participé à cette manifestation pour soutenir nos « collègues » antifascistes allemands, mais aussi parce que l’internationalisme est la base de nos analyses. Environ 25 militants belges sont ainsi venus à Aix-la-Chapelle pour aider le SAV (Sozialistische Alternative, l’organisation-sœur du MAS/LSP en Allemagne) à faire de cette manifestation un succès. Nous avons été chaleureusement accueillis et notre message de résistance internationale contre l’extrême-droite – mais aussi contre le capitalisme – a trouvé un écho favorable parmi les participants à cette manifestation.

La manifestation a commencé le samedi à 9 heures du matin, ce qui n’est pas l’heure idéale pour faire venir un grand groupe de manifestants dans une petite ville des alentours d’Aix-La-Chapelle comme Stolberg. La participation à la manifestation antifasciste était d’autant plus appréciable : 1.500 antifascistes étaient présents!

A l’avant de la manifestation se trouvaient quelques motards antifascistes, puis suivait la délégation du SAV et ensuite d’autres groupes parmi lesquels des anarchistes, des syndicalistes et des militants politiques de la nouvelle formation de gauche « Die Linke », mais aussi des verts et même des membres du SPD (l’équivalent allemand de notre parti soi-disant « socialiste »). La manifestation a commencé par quelques prises de paroles par, entre autres, Marc Treude, conseiller communal local du SAV. La délégation belge du MAS/LSP a également pu témoigner sur le podium de la nécessité de la solidarité internationale.

Après ces petits speechs, la manifestation a suivi un parcours relativement petit dans les rues de Stolberg. La police était massivement présente et occupait littéralement la ville. Il n’était pas évident d’y accéder, les déviations étaient déjà annoncées à quelques kilomètres du centre et aucune circulation n’était admise dans la ville.

Le NPD a organisé cette manifestation suite au décès d’un néonazi lors d’un combat en essayant de présenter le défunt comme un martyr, une victime de la violence. Pourtant il est évident que les néonazis sont eux-mêmes responsables de la violence à Stolberg et aux environs, là où ils ont une base et un conseiller communal.

Pour cette nouvelle action du NPD, il y a de nouveau eu une mobilisation nationale, peut-être même internationale, et la direction nationale du groupe néonazi était présente au complet. Pourtant, ils n’ont pas pu compter sur 800 participants comme deux semaines plus tôt, mais sur seulement 400, bien moins que le cortège de groupes et organisations de gauche qui se trouvait en face avec 1.500 manifestants. La veille s’était aussi déroulée une manifestation à l’initiative des partis traditionnels avec 2.000 personnes. La contre-manifestation du 26 avril a surtout été le fait du SAV et de Solid (l’organisation de jeunes de « Die Linke ») avec l’objectif de bloquer la manifestation des néonazis.

Après un petit parcours, la manifestation s’est dirigée en direction des néonazis, pour finir à 100 mètres d’eux. Les partisans du NPD n’avaient donc plus le champ libre pour continuer leur trajet et ont donc dû s’en aller. Leur haine n’a ainsi pas pu faire de percée vers le centre-ville. La manifestation antifasciste est toujours restée pacifique, c’est la force de notre nombre qui a permis de bloquer les néonazis. Mais la détermination des manifestants était frappante.

Comme cela a déjà été mentionné, la manifestation avait commencé le samedi matin à 9 heures, mais ce n’est que vers 16 heures qu’elle s’est finalement terminée. La ville a été occupée la journée entière par les antifascistes et la police pour empêcher de laisser les néonazis se diriger vers les quartiers immigrés. Beaucoup d’immigrés étaient d’ailleurs présents dans le cortège antifasciste.

A la petite place Olof Palme Friedensplatz, les antifascistes sont donc restés durant des heures, sous les slogans ou les speechs, notamment de Lucy Redler du SAV qui a expliqué que la lutte contre le racisme doit être liée à la lutte contre le néolibéralisme et pour une alternative socialiste à la société d’exploitation.

En soirée, il y a encore eu un meeting à Aix-La-Chapelle qui a abordé la résistance et la lutte contre l’extrême-droite. Là, des membres du SAV, du MAS/LSP et d’Offensief (notre organisation-sœur aux Pays-Bas) ont pris la parole juste avant une soirée de hip hop politique avec Holger Burner, un chanteur assez connu en Allemagne de Hambourg, qui est aussi actif au SAV. Cette manifestation a été un premier pas important dans la résistance antifasciste.

Il sera toutefois nécessaire de faire davantage pour éliminer l’extrême-droite. Le mouvement ouvrier doit entrer activement en résistance contre la politique néolibérale et son impact sur notre niveau de vie. Cette résistance active est en train de monter en Europe, notamment avec les importants mouvements de lutte en Grèce et au Portugal. Mais pour mener cette résistance active jusqu’à la victoire, nous avons besoin d’organisations politiques et syndicales combatives qui, selon nous, doivent adopter sur base de l’expérience des luttes un programme socialiste.



MOBILISONS CONTRE LES NEONAZIS DE "NATION"!

"NATION" est un groupe de néonazis francophone qui veut organiser un rassemblement ce premier mai à Charleroi. La FGTB organise une contre-manifestation. N’hésitez pas à y participer vous aussi! STOP au fascisme ! STOP au racisme ! Tout ce qui nous divise nous affaiblit!

RDV: 13h, à Charleroi, parking des Beaux-Arts (là où la FGTB fête son premier mai).

Ensuite: cortège en commun jusqu’à l’esplanade Jules Destrée, rue de la Montagne.

Plus d’informations ici.

Partager :
Imprimer :

Soutenez-nous : placez
votre message dans
notre édition de mai !

Première page de Lutte Socialiste

Votre message dans notre édition de mai