Discussions intenses aux congrès régionaux du MAS/LSP

Les 6 Congrès régionaux qui ont eu lieux entre le 1er et le 15 mars à Bruxelles, Liège, Mons, Louvain, Gand et Anvers ont eu pour tâche de préparer politiquement l’organisation pour les prochains mois qui promettent d’être explosifs.

Els Deschoemacker

Dans la partie consacrée aux perspectives, la crise économique a tenu une position centrale, de même que l’instabilité sociale et économique qui en découle et la manière dont ces deux aspects interagissent et se renforcent. La croissance économique de ces dernières années n’a pas été bénéfique pour tout le monde : profits, salaires gigantesques et diminutions d’impôts pour l’élite riche ; charge de travail immense, flexibilité et perte de pouvoir d’achat pour l’immense majorité de la population.

Les grèves, spontanées ou non, sont la conséquence de cet ensemble de fait. « Plus de pouvoir d’achat par plus de salaire » est devenue une revendication importante. La classe capitaliste doit maintenant tenir compte d’une nouvelle résistance des travailleurs qui prennent conscience de leurs propres forces.

Sur le plan politique, les tensions économiques se sont traduites par des tensions communautaires, ce qui a conduit à la plus longue crise de l’histoire de Belgique et depuis peu à un gouvernement instable qui a les yeux fixé sur 2009. C’est en de tels moments que des initiatives doivent être tentées. Nous avons eu beaucoup de discussions portant sur la capacité du CAP à être un contre-pouvoir face aux politiciens néolibéraux.

L’incapacité du CAP à se construire malgré nos efforts décidés et répétés lui a fait perdre le crédit qu’il avait auparavant gagné auprès de syndicalistes. Les Congrès de District ont décidé que notre engagement dans le CAP devait être réévalué et discuté, mais sans toutefois que cela nous détourne de la priorité donnée à la lutte pour le pouvoir d’achat.

Les Congrès ont aussi évalué les structures de district qui fonctionnent depuis trois ans déjà et qui ont permis de développer des directions régionales du MAS/LSP.

Des jeunes membres ont ainsi eu l’occasion de prendre d’avantage de responsabilités. Il est d’ailleurs très important que nous puissions continuer à garder un lien avec la jeunesse, les travailleurs de demain. Cinq des six congrès de district se sont ainsi déroulés juste avant les manifestations anti-NSV et pour la Journée Internationale des Femmes.

Les membres des différents districts se sont aussi exprimés en faveur d’une plus grande organisation locale du travail syndical, au vu de la progression de notre implantation syndicale, qui concerne aussi beaucoup de jeunes sur leur lieu de travail. Bref, les Congrès de Districts ont illustré les progrès d’un jeune parti marxiste de lutte, qui doit encore apprendre beaucoup de choses mais qui a néanmoins obtenu un certain succès à travers son programme et sa volonté de mener le combat avec le mouvement ouvrier et pour le socialisme.

Pour en savoir plus

Partager : Imprimer :