70 manifestants anti-fascistes battent le pavé pour « accueillir » Jean-Marie Le Pen

Bruxelles :

Ce mercredi 30 janvier (75 ans jour pour jour après la nomination d’Adolf Hitler comme chancelier du Reich…une « heureuse » coïncidence ?), Jean-Marie Le Pen, président du Front National français, était invité par le FN belge pour un « dîner-rencontre » dans les salles du Parlement européen. Résistance Internationale avait mobilisé contre cette rencontre.

Cédric Gérôme

Le FN belge entendait avec cette soirée marquer d’une pierre blanche la consécration de sa nouvelle direction autour de Michel Delacroix, après l’éviction de l’ex-président à vie du parti, Daniel Féret, emmêlé dans de multiples scandales politico-judiciaires et magouilles en tout genre. L’exclusion de Féret et l’appui de Le Pen doivent servir de prétextes au parti néo-fasciste pour se donner une nouvelle image « respectable », débarrassée de son étiquette de « poignée d’escrocs » qui lui colle à la peau.

Ce même mercredi soir, près de 70 personnes avaient répondu présents à notre appel à manifester pour protester contre la venue de Le Pen à Bruxelles. Le petit cortège dynamique et combatif a déambulé dans les rues avoisinant le quartier européen, aux cris de « Résistance Internationale, contre le fascisme et le capital ! », ou encore « F comme fasciste, et N comme nazi : à bas ! à bas ! le Front National ! ».

Il est à regretter que les journalistes -pourtant au courant de notre action via le communiqué de presse que nous avions envoyé aux différents médias- brillaient par leur absence ; le journal Le Soir a ainsi consacré une page entière au banquet de l’extrême-droite francophone sans toucher une seule ligne sur notre manifestation…

Quoiqu’il en soit, une quinzaine de jeunes, mobilisés grâce aux nombreux tractages de mobilisation que nous avions réalisé durant les deux semaines précédentes dans leurs lycées, nous ont laissé leurs coordonnées pour en savoir plus et participer à notre campagne Résistance Internationale. Une réunion-meeting aura lieu demain (le 06/02) à 15h au café « L’Horloge du Sud » à Ixelles sur le thème « Comment combattre l’extrême-droite ? »

Depuis lors, les mobilisations antifascistes continuent vers la manifestation anti-NSV du 6 mars, à Gand.

Toi aussi, rejoins Résistance Internationale et participe à nos actions !


En savoir plus :

Partager : Imprimer :