Home / Social / Asile / Liège. Manifestation devant le conseil communal en soutien aux sans-papiers de Sclessin

Liège. Manifestation devant le conseil communal en soutien aux sans-papiers de Sclessin

<![CDATA[conseil_communal_SP_liege_01Une cinquantaine d’activistes se sont rassemblés sur la place du marché ce lundi 22 juin, bravant la pluie, pour obtenir du conseil communal de Liège une prise de position favorable à l’occupation d’un bâtiment inutilisé de l’ONE actuellement occupé par des militants et des familles sans-papiers. Parmi eux, des militants du collectif « La voix des sans-papiers », du CRACPE, des Jeunes FGTB, du PTB et du PSL. Bien que la publicité du conseil communal soit garantie par la constitution, la police a refusé l’accès à l’hôtel de ville aux manifestants, concédant à quelques militants seulement le droit de distribuer un tract aux conseillers communaux afin de les sensibiliser à la situation de sans-papiers.

conseil_communal_SP_liege_03Une motion a été présentée au conseil communal sur une initiative d’Ecolo, recevant l’appui du PTB et de Vega. Cette motion vise à appuyer l’occupation, à fournir un accès à l’eau et à l’électricité aux habitants et à garantir que la police ne procèdera à aucune expulsion. Si on peut se réjouir qu’une motion ait été introduite en ce sens, sa faiblesse réside il nous semble dans la proposition d’autoriser les sans-papiers à sensibiliser le voisinage, ce qui est un droit fondamental qui ne saurait être l’objet d’une autorisation quelconque sans risquer un précédent dangereux.

conseil_communal_SP_liege_04D’après les militants du CRACPE avec qui nous avons discuté, le bourgmestre PS Willy Demeyer, a consenti à la présentation de cette motion mais a refusé qu’elle soit votée, repoussant le débat à la prochaine séance du conseil communal.

Quoi qu’il en soit, et quel que soit le résultat du vote sur cette motion, l’occupation ne saurait se passer de la solidarité active et de l’appui des riverains et activistes du comité de soutien. L’auto-organisation des sans-papiers de Sclessin est exemplaire. Ils s’emploient depuis leur arrivée à nouer des liens avec le voisinage et à expliquer leur démarche. Mais il est nécessaire d’organiser la sympathie et le potentiel de solidarité grandissant que leur initiative suscite.

Une réunion ouverte à toute personne qui souhaite s’impliquer se tient sur le lieu de l’occupation ce mercredi 24 juin à 18h00 qui sera sans doute l’occasion pour le collectif et ses soutiens de définir la teneur des prochaines actions.]]>