Néo-nazis et violence au Vlaams Belang

Le 15 juin, deux membres de Blokbuster ont été attaqués à Anvers par un groupe de néo-nazis qui ont réussi à repartir avec le sac à dos d’un de nos camarades pour se réfugier au café du Vlaams Belang “De Leeuw van Vlaanderen” (« Le Lion des Flandres »).

Comme ils s’étaient réfugiés dans la partie privée du café, la police n’a pu interpeller personne. Parmi les attaquants se trouvaient plusieurs membres du Vlaams Belang dont Tom Van de Weyer, un néo-nazi de 20 ans, candidat VB aux dernières élections provinciales. Il portait sur ses vêtements des insignes du groupe néo-nazi international Blood&Honor.

La direction du Vlaams Belang déclare à qui mieux mieux que les néo-nazis et les criminels ne sont pas les bienvenus dans ses rangs, mais rien ne change en pratique. Van de Weyer n’est qu’un parmi tant d’autres néo-nazis violents toujours actifs au VB.

Contre la violence fasciste de tels individus, il est nécessaire de nous organiser et de dénoncer publiquement leur violence afin de les isoler dans la société. Nous ne nous laisserons pas faire et nous continuerons à organiser la résistance anti-fasciste. No Pasaran!

Partager :
Imprimer :

Soutenez-nous : placez
votre message dans
notre édition de mai !

Première page de Lutte Socialiste

Votre message dans notre édition de mai