Nous voulons notre bureau de poste, pas un point-poste !

Le bureau de Schaerbeek-Place Communale sera bientôt remplacé par un point-poste. Si les riverains pourront encore y acheter des timbres ou y retirer un recommandé, ils devront effectuer leurs opérations financières à Schaerbeek-Sainte-Marie, certes tout proche, mais toujours bondé. Or, La Poste n’y ajoutera qu’un seul guichet. Bonjour les files interminables !

par Thierry Pierret, ex-postier 10e sur la liste CAP à Bruxelles-Hal-Vilvorde

Le CAP a décidé de mener une action pour obliger La Poste à revenir sur sa décision. Nous avons diffusé un tract-affiche au marché et en porte-à-porte. Beaucoup de gens tombaient des nues en apprenant la nouvelle. Les fenêtres des rues proches de la Place communale se sont rapidement couvertes d’affiches. Notre action a apparemment eu un effet boule de neige. En effet, notre tract-affiche a circulé dans tous les bureaux de poste de Schaerbeek et au-delà, tandis que des habitants le photocopiaient à des centaines d’exemplaires.

Le résultat ne s’est pas fait attendre : La Poste reçoit depuis lors 30 coups de téléphone par jour de gens indignés par la fermeture prochaine de leur bureau… La direction, paniquée, a même convoqué tous les guichetiers de Schaerbeek (après leur travail !) à une « réunion de crise ». La direction cherchait à savoir qui nous avait donné l’information. Elle craint par-dessus tout des actions de protestation. C’est bien ce que nous avons l’intention de faire…

Le CAP a ainsi démontré dans la pratique qu’une autre politique n’était pas un vain mot. Nous ne nous contentons pas de belles paroles comme les partis traditionnels. Nous voulons faire de notre campagne électorale une campagne d’action pour défendre les droits de la population.

Partager :
Imprimer :
Première page de Lutte Socialiste